MENU

vendredi 2 mai 2014

Kushiel, Tome 2 - L'Elue

Auteur : Jacqueline Carey
Titre VO : Kushiel’s Chosen
Traduction : Frédéric Le Berre
Genre : fantasy, érotique

Edition : Bragelonne
Parution : octobre 2009
Pages : 695 pages

Prix : 21,50 euros

Résumé

Vendue alors qu’elle n’était qu’une enfant, Phèdre nó Delaunay est devenue la propriété d’un noble qui a su reconnaître la marque rouge ornant son œil – le signe de Kushiel qui lui vaut d’éprouver à jamais le plaisir dans la souffrance. Un don unique et cruel faisant d’elle la plus convoitée des courtisanes et une espionne exceptionnelle.
Puis, pour sauver sa patrie d’une sombre conspiration, Phèdre dut tout sacrifier, et les poètes chantent aujourd’hui ses exploits. Mais les dieux n’en ont pas fini avec elle.
Si le peuple d’Angelin aime sa jeune reine, d’autres ne pensent qu’à lui ravir la couronne. Et les comploteurs qui sont parvenus à échapper à la colère des puissants ont plus que jamais soif de pouvoir et de vengeance…
Saga pleine de grandeur, de sacrifice, de trahisons et de conspirations machiavéliques, Kushiel dévoile un monde de poètes vénéneux, de courtisans assassins, de monarques assiégés, de seigneurs de guerre barbares… vu par les yeux d’une héroïne comme vous n’en avez jamais rencontré et que vous n’oublierez jamais.

Avis

Comme le premier, j’ai dévoré ce deuxième tome de Kushiel. Après s’être rendue dans les contrées enneigées de la Skaldie, Phèdre se rend à la Serenissima, cette ville qui n’est pas sans rappeler la Venise de la Renaissance, afin de déjouer un nouveau complot contre Terre d’Anges, ourdi une fois de plus par la terrible Melisande Shahrizai.
L’auteure nous fait ici découvrir les autres cultures composant son univers. Après les peuples tsingano, skaldique et d’Alba, cette fois nous rencontrons les Yeshuites, les citoyens de la Serenissima et même des pirates. Elle parvient encore une fois à donner profondeur et richesse à ce monde complexe tout en nous le faisant découvrir progressivement à chaque nouveau tome.
Phèdre va bien entendu être une nouvelle fois mise à l’épreuve et plutôt durement. L’espionnage et la luxure sont toujours au rendez-vous. Mais avec ce deuxième tome, on comprend que le fil de l’histoire est en réalité la relation entre l’héroïne et son garde cassilin, Joscelin. En effet, si les intrigues donnent une dynamique importante à l’histoire avec de nombreux retournements de situation, ce qui m’a le plus passionnée était la relation amoureuse entre ces deux personnages.
Dans L’Elue, Phèdre va se retrouver plus en danger et isolée que jamais. Joscelin restera-t-il auprès d’elle ou bien le fait d’avoir brisé ses vœux le conduira-t-il à s’éloigner d’elle pour se rapprocher des Yeshuites ? Nos deux héros traversent une crise qui mettra en péril leur couple mais dont l’avenir de Terre d’Ange dépend également. Ils restent, pour moi, les deux personnages les plus charismatiques et les plus intéressants en raison de leurs caractères que tout oppose, bien que d’autres personnages soient tout aussi intéressants.
Ainsi Hyacinthe reste le Maître du Détroit, situation qui le rend malheureusement prisonnier de son île et donc coupé du reste du monde tandis que Melisande abat ses cartes progressivement pour récupérer le pouvoir en Terre d’Ange.

Ce deuxième tome m’a presqu’autant plu que le premier. L’univers est toujours aussi riche, les intrigues complexes, les rebondissements nombreux et les personnages charismatiques. Mais l’ambiance y était également plus sombre et, par moment, les hésitations perpétuelles de Joscelin ont eu tendance à m’agacer. Peut-être est-ce le but de l’auteur puisque celles-ci agaçaient également Phèdre, qui nous raconte le récit de son point de vue.
Les aventures de Phèdre et Joscelin sont toujours aussi passionnantes et une liste des personnages est présente au début du livre afin de pouvoir se remémorer quels sont les principaux protagonistes et leur rôle dans l’histoire, ce qui est d’une grande aide étant donné leur nombre important (certes moindre que dans Le Trône de Fer !).

Pour ceux qui avaient déjà aimé le premier tome et qui n’ont pas encore lu celui-ci, qu’attendez-vous ?


Citation :
« Je sais ce que tu pensais de lui, mais il n’est pas si foncièrement mauvais. Sincèrement, il y a un certain mérite en lui. Et tu sais, Joscelin, il est parfois plaisant pour moi d’être courtisée pour moi-même, plutôt que pour un rendez-vous ; de connaître quelqu’un prêt à passer sa vie à mes côtés pour ce que je suis – et non pas en dépit de ce que je suis. Au fond, ajoutai-je, peu importe ce que son père aurait décrété à la fin.
Joscelin se tenait silencieux ; il n’avait écouté que la première partie de mes paroles.
- Ce n’est pas juste, dit-il d’une voix sourde. C’est autant ce que je suis, moi, que ce que tu es, toi. Le problème a toujours été quelque part entre les deux ».



Note :

8/10

2 commentaires :

  1. Le tome 1 me fait super envie, il faut que je tente ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas alors ! Même si le début est un peu difficile parce que le monde de Kushiel est très détaillé dès les premières pages, c'est une étape nécessaire pour comprendre l'esprit du livre et donc l'histoire en elle-même et les personnages. Une fois que tu l'auras lu, tu pourras nous faire partager ton avis ^^

      Supprimer