MENU

jeudi 24 avril 2014

Ensemble, c'est tout

Auteur : Anna Gavalda
Genre : Roman, Tranche de vie

Edition : J’ai Lu
Parution : Septembre 2005
Pages : 573 pages

Prix : 8,50 euros


Résumé

L'action se déroule à Paris, au pied de la tour Eiffel très exactement, et couvre une année. Ce livre raconte la rencontre puis les frictions, la tendresse, l'amitié, les coups de gueule, les réconciliations et tout le reste encore, tout ce qui se passe entre quatre personnes vivant sous un même toit. Quatre personnes qui n'avaient rien en commun au départ et qui n'auraient jamais dû se rencontrer. Un aristocrate bègue, une jeune femme épuisée, une vieille mémé têtue et un cuisinier grossier. Tous sont pleins de bleus, pleins de bosses et tous ont un coeur gros comme ça (non, plus gros encore !)... C'est la théorie des dominos à l'envers. Ces quatre-là s'appuient les uns sur les autres mais au lieu de se faire tomber, ils se relèvent. On appelle ça l'amour.


Avis

J’ai lu ce livre sur la recommandation d’un proche et franchement je n’ai pas été déçue !

Anna Gavalda nous livre ici des fragments d’histoire, de vie quotidienne : en effet, pas de grande aventure, de scénario invraisemblable, d’héros hors du commun ou de super méchant. L’histoire est relativement simple et c’est ce qui en fait sa force : des personnages paumés, tous très différents, vont essayer de s’en sortir en s’entraidant.
L’auteure nous raconte donc les déboires, les joies et les peines de quatre individus très différents mais ayant tous été malmenés par la vie : Franck le cuistot, Paulette sa grand-mère, Philibert l’aristocrate bègue et passionné d’histoire et enfin Camille, jeune femme de ménage prodige du dessin.
Ces quatre personnages que rien ne prédestinait à vivre ensemble vont se retrouver à cohabiter dans un grand appartement parisien. Apprenant à s’apprivoiser, nos quatre protagonistes vont progressivement s’épauler pour affronter la vie, prendre des décisions qui vont les changer et tout simplement recommencer (ou commencer) à vivre.

Ce livre a été pour moi un véritable coup de cœur. Il nous parle d’amour, d’amitié mais aussi d’optimisme et d’entraide. C’est un livre simple et touchant mais qui ne tombe pas pour autant dans le pathos ou les larmes. Il y a des passages vraiment drôles avec des dialogues réussis. Les états d’âme et les réflexions personnelles de Franck, le cuistot un peu paumé, sont particulièrement réussis : à la fois touchants et amusants.

J’ai trouvé les personnages, qui forment une belle brochette de « bras cassés », assez originaux mais en même temps très réalistes. J’ai beaucoup aimé le personnage de Philibert, aristocrate bègue complétement décalé par rapport au reste de sa famille. C’est un personnage très émouvant qui va trouver le courage de vaincre son handicap grâce au théâtre et qui nous offre une belle leçon de vie.

J’ai eu du mal à décrocher de ce livre, on se laisse facilement emporter par l’histoire qui fait la part belle aux bons sentiments tout en restant très réaliste. Malgré son épaisseur, il est agréable à lire même si j’ai eu un peu de mal avec le style d’écriture de l’auteure, parfois brouillon. En effet, Anna Gavalda a un style peu commun, il m’a donc fallu quelques pages pour me familiariser avec celui-ci.

L’adaptation cinématographique du roman est dans l’ensemble assez réussie et en reprend bien la trame. Cependant, je préfère le livre qui à l’avantage de davantage développer les émotions des personnages et la manière dont la présence des uns et des autres va profondément bouleverser leur quotidien.

En conclusion Ensemble c’est tout est un très beau livre et pour moi le meilleur roman d’Anna Gavalda. C’est un véritable message d’optimisme que je relis très souvent et avec un grand plaisir.


Citation :

« Ce qui est important, vois-tu, c'est de dire "excuse-moi" et pas "je m'excuse". Tu ne peux pas t'excuser tout seul, linguistiquement, ce n'est pas correct... »

« - Tu crois que c'est comme tes mines de crayon ? Tu crois que ça s'use quand on s'en sert ?
- De quoi ?

- Les sentiments ».


Note :

7,5/10

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire